Ásta de Jón Kalman Stefánsson, l’urgence poétique

En venant au monde, Ásta nourrit l’espoir de ses parents, Sigvaldi et Helga : ces derniers décident de lui donner le même nom qu’un personnage de Gens Indépendants, roman islandais du prix Nobel de littérature, Halldor Laxness. Helga voit aussi un rapprochement avec le mot « ast », signifiant « amour » en islandais. Dans ce dernier roman de Jón Kalman Stefánsson, auteur de la trilogie Entre ciel et terre, La tristesse des anges et Le cœur de l’homme, les histoires se croisent et forment une toile narrative complexe.